Bienvenue en Asie Centrale sur la Route de la Soie, 

en Ouzbékistan,  Turkménistan, Kirghizistan, 

Kazakhstan, Tadjikistan,  Chine & Iran,...  

et au fil du mékong au Cambodge et au Laos

Circuit organisé en groupe ou en individuel

Présentation

Aperçu circuits en Ouzbékistan

Détail circuits en Ouzbékistan

Circuits en Iran

Trek au Tadjikistan

Circuits au Kazakhstan

Circuits au Turkménistan

Aperçu circuits au Cambodge

Détail circuits au Cambodge

Croisière sur le Mékong

Galeries photos

Bienvenue en Ouzbékistan et dans ses pays voisins

Un voyage en Ouzbékistan, vous m'en direz "Stan"!

Au delà des plaisanteries faciles sur les pays en "Stan" (qui signifie "Pays") et de certains voisins instables donnant une mauvaise réputation à toute une région, il est parfois bon de rappeler les leçons que nous racontait notre maîtresse d'école et de se souvenir de noms chantants comme Samarkand et Boukhara ou Pondichery, Chandernagor et Zanzibar sur d'autres continents...

L'Ouzbékistan est l'un des plus ancien état de l'Asie Centrale et Samarkand,  Boukhara et Khiva sont les principales villes étapes de la route de la soie où transitaient toutes les richesses du monde entre les anciennes civilisations de l'occident et de l'orient. Le voyageur actuel pourra vérifier que l'accueil et l'hospitalité Ouzbek reste aussi chaleureux qu'il y a plusieurs siècles, malgré le déferlement au fil des temps d'innombrables voyageurs, conquérants, marchands et touristes. Pour un Ouzbek, "l'hôte reste la personne la plus importante de la maison".

Depuis la conquête Arabe en 712 - où en ses temps de disette les Ouzbeks se sont convertis à l'Islam par opportunité afin d'être dispensé d'impôts - et jusqu'à la colonisation Russe en 1873, les Ouzbeks ont connus en 1220 l'invasion Mongol de Gengis Khan, puis en 1370 Tamerlan (Timour) se faire proclamer émir de Transoxiane avant d'annexer les pays voisins, puis à partir de 1717 les expéditions de Pierre le Grand Tsar de Russie. 

A partir de 1873 et jusqu'à l'indépendance en 1991, l'Ouzbékistan est sous contrôle russe qui va imposer au peuples Ouzbeks et ses voisins d'Asie Centrale la culture russe et ses traditions.

Quelques grandes dates à retenir avant l'indépendance: La révolution russe en 1917, la République Socialiste Soviétique auto-proclamée du Turkestan en 1918, le re-découpage des frontières par Staline sur des bases ethniques en 1924. Après l'échec du putsch contre Gorbatchev en août 1991, ce dernier quitte la direction du Parti communiste de l'Union soviétique et l'URSS est dissoute Il sera créé ensuite la CEI, Communauté des États Indépendants. L'Ouzbékistan devient alors un état indépendant le 31 août 1991, une République présidentielle, démocratique et Laïque comme inscrit dans la constitution. En décembre 1991 à lieu l'élection au suffrage direct avec 86% des voix, de Islam Karimov qui était depuis 1989 premier secrétaire du Parti communiste d’Ouzbékistan puis Président de la RSS d’Ouzbékistan. Bien qu'un président est élu pour 5 ans et ne peut exécuter que 2 mandats, Islam Karimov vient d'être réélu pour un quatrième mandat en mars 2015 avec 90,36% des voix.Islam Karimov est resté à la tête de l'État ouzbek pendant plus de 26 ans, jusqu'à sa mort, survenue le . Shavkat Mirziyoyev qui était Premier ministre de 2003 à 2016 est le nouveau Président de la République élu au suffrage universel le 4 décembre 2016. Le nouveau président engage des réformes, ouverture des frontières, libération de prisonniers politiques, de même qu'ouverture économique, politique et religieuse.

Depuis 5 octobre 2018 les citoyens de la République Française bénéficient d’un régime sans visa pour entrer en Ouzbékistan pour une durée de 30 jours. Le passeport doit être valable 3 mois minimum après le retour d’Ouzbékistan.

Voila un résumé de l'histoire de l'Ouzbékistan afin que le voyageur ne mette pas dans le "même panier" tous les "Stan" et ne soit pas effrayé par la perspective d'un voyage en terre musulman! Oui car plus de 85% des Ouzbeks sont musulmans (sunnites) mais environ moins de 10% sont pratiquants. Depuis 1924 l'Islam fut éradiqué des patrimoines nationaux, relégué au rang de culte démodé et agressif et fût sévèrement réprimé durant la période Soviétique. Depuis l'indépendance l'Islam est de nouveau autorisé. Il s'agit d'un Islam modéré qui reste sous contrôle gouvernemental, comme le sont les médias et l'opposition, et qui devrait le rester pour les 5 ans à venir sous la présidence de Islam Karimov qui garantit depuis maintenant 25 ans, la stabilité de ce pays de 30 millions d'habitants frontalier de l'Afghanistan. 

L’Islam des ouzbeks est très tolérant, moderne, ouvert et mêlant aussi un mélange de traditions ancestrales et de superstitions. 

Nous vous invitons à découvrir l'Ouzbékistan sans crainte et vous y verrez certainement moins de femmes voilées que chez vous! Ici pas de contraintes vestimentaires, les épaules nues, les décolletées et les short sont acceptés. Vous pourrez boire de l'alcool, les soviétiques nous ont appris à aimer la vodka, même si ce n'est pas très compatible avec la sobriété prônée par l'islam. Nous aimons fréquenter les mausolées, par exemple le Gour Emir ou nous faisons des selfies devant la tombe d'Ulugh Beg et de Tamerlan. Si vous venez nous voir, vous serez étonné de constater à quel point on se ressemble et que notre peuple est accueillant et chaleureux avec les touristes. 

La Route de la Soie est une artère transcontinentale qui reliait et qui à donné naissance au commerce international. C'était un axe d'échange où se mariaient les cultures, où s'échangeaient les technologies et où se mêlaient les religions. Les dômes turquoises de l'époque de Tamerlan, les medersas, mausolées et les mosquées sont une invitation à venir découvrir les principales villes comme Samarkand,  Boukhara et Khiva ainsi que Chakhrisabz, la ville natale de Tamerlan. Au sud-est, s'étend le plus grand, le plus riche et le plus peuplé oasis de l'Ouzbékistan, la vallée de Fergana. Cette large vallée fertile est la route idéale pour rejoindre le Kirghizstan. De Bichkek la capitale, jusqu'à la frontière avec la Chine à plus de 3500 mètres d'altitude en passant par Karakol et le lac chaud Issyk Koul entouré de chaînes montagneuses, ce petit pays offre des paysages époustouflant pour les amoureux de la nature et de l'authentique. Les amateurs de trekking apprécieront également les Monts Fansky au Tadjikistan, un pays de montagne riche de lacs d'eau pure comme Koulikalon, Alaoutdin et Iskanderkoul, ainsi que des pics vertigineux à plus de 5000 mètres comme le Tchimtarga et l'Energya. Au départ de Bichkek et de Tachkent, c'est aussi la possibilité de faire une excursion au Kazakhstan pour voir les fresques rupestres au col Tamgaly à 160 km de Almaty et visiter la citée ancienne Turkestan. Enfin, la route de la soie c'est également le Turkménistan et  kounya Ourguentch l'ancienne capitale du Khorezm avec le plus haut minaret d'Asie Centrale et l'ancien Merv avec "la maison des larmes des vierges".

Enfin, la majorité des voyageurs qui ont visité l'Ouzbékistan se rendent en Iran dans les années suivantes. Un programme de 15 jours vous permet une découverte de l’Iran à travers les plus beaux sites et les plus beaux témoignages construits par les rois, la spiritualité, la poésie et le raffinement d’un art de vivre : Persépolis et les vestiges antiques les plus spectaculaires, Mâhân et es jardins et mausolées soufis les plus enchanteurs du pays, Shirâz, foyer séculaire de poésie et de soufisme, Ispahan, somptueuse capitale safavide, Kermân, cité antique aux trésors peu connus, Yazd, fascinante ville du désert, Kâshân, célèbre pour son jardin safavide et ses maisons traditionnelles. La visite de nombreux sites classés au patrimoine de l’UNESCO sont prévus au programme incluant Suze, inscrite en 2015. 

Sur les 7 000 km de la Route de la Soie reliant Xi'an à Rome, en passant par le Shaanxi, le Gansu, le Ningxia, le Qinghai, le Xinjiang, le Pamir, l'Asie Centrale et Occidentale, la rive orientale de la Méditerranée et l'Europe Orientale, plus de la moitié de la Route de la Soie se trouvait en Chine, soit 4 000 km.

La Chine, comme le Cambodge, la Birmanie (Myanmar), le Laos, la Thaïlande et le Vietnam sont d’anciennes civilisations qui évoquent des images de magie et de mystère, chacune avec son charme propre et unique. Ces pays ont apportés une immense contribution à l’héritage culturel, historique et environnemental de notre planète ainsi qu’une trace durable de leurs civilisations. Les visiteurs pourront apprécier les charmes du passé à travers la vie quotidienne des populations, de l’art, de la culture et de l’architecture.

Le Mékong, fleuve Indochinois par excellence, est une sorte de trait d’union entre tous ses pays traversés. La remontée du Mékong nous amène à Phnom Penh, capitale du Cambodge, un pays ancien berceau d’une prestigieuse civilisation. Le Cambodge moderne est l’héritier du puissant empire Khmer et était pendant la période d’Angkor, l’un des plus importants centres culturels du Sud Est asiatique. Le premier regard du visiteur sur le plus grand temple du monde qu’est l’ensemble d’Angkor et qui représente le génie Khmer à sa pleine maturité est une expérience à couper le souffle.  

Le Mékong nous conduit ensuite au Laos, le royaume du million d’éléphants, pays de montagne qui séduit par sa quiétude. Impression de temps suspendu et nonchalance imprègne toute l’atmosphère du voyage, aussi bien dans le monde Angkorien du sud que dans les villages peuplés de minorités ethniques du Nord. Le légendaire Mékong et la forêt profonde règnent en maître. Il trace pendant quelques temps la frontière avec son très touristique et fréquenté voisin, la Thaïlande. Mais loin de la frénésie de notre occident et de  Bangkok, Vientiane le capitale du Laos reste une cité paisible encore marquée par le charme ancien de son mélange d’architecture asiatique et coloniale française. Un peu plus au nord, l’ancienne capitale royale Luang Prabang entourée de collines boisées et isolée par la nature à su préservé son mode de vie d’antan, sa vie culturelle et religieuse et ces trésors architecturaux tels que les multiples temples dont l’ancienne chapelle Xiang Thong, les grottes de Pak Ou abritant des centaines de statues de Bouddha ainsi que les anciens monastères.